09 mars 2014

l'attachage

L’attachage est la courbure de la baguette, son enroulement et sa fixation sur le fil le plus bas du palissage. Il permet de réguler la circulation de la sève en atténuant le phénomène d'acrotonie (développement prioritaire des bourgeons terminaux). La végétation sera aussi plus étalée et par conséquent les grappes bien réparties dans le rang.

attachage

La seule contrainte étant de ne pas casser la baguette en la pliant, il faut la manier avec souplesse, la courber doucement, dans le bon sens et à l’opposé du courson pour que les futures pousses s’étalent tout au long du fil. Le lien mis en bout de baguette doit la maintenir fermement.

cep attaché

 

 

 

 

 

 

 

 

Les liens utilisés sont des petits fils d’acier de 15 cm enrobés de papier. Ils sont beaucoup plus confortables d’utilisation que les même fils non enrobés dont on se servait autrefois. Il existe aussi des pinces à lier dont on se sert avec des bobines du même fil. Beaucoup de vignerons les utilisent et les apprécient. Les agrafeuses quant à elles sont plus rapides mais moins efficaces et elles laissent au fil des années une ribambelle d’agrafes métalliques sur le fil d’attachage. C’est un travail rapide, effectué en moins de trois semaines pour trois hectares et demi, mais qu'il faut terminer avant la sortie des bourgeons qui tomberaient au moindre heurt. Les branches sont plus souples et risquent moins de casser quand les pleurs ont commencé ou par temps de pluie.

petits fils

Le sécateur à main est toujours dans la poche pour laisser une plaie nette si la branche casse. Le mal de dos est tenace et lancinant parce qu’on ne se relève pas entre chaque cep, mais heureusement le bout de rang est vite atteint. Et puis le printemps pointe son nez, les premiers rayons de soleil printaniers caressent doucement le dos, alors le moral est bon ! La nature se réveille, pâquerettes, pissenlits, lamiers, coccinelles et araignées déboulent et repeuplent la vigne.

hop hop hop

 

 

 

dessin d'Emmanuel Dodet

Posté par GhislaineD à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

autres types d'attachage

guyot-arcure

                           guyot double en arcure                                       et cep taillé et attaché en Chablis

Posté par GhislaineD à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2013

les pleurs de la vigne

pleurs

 

En mars, avec la hausse des températures (habituellement), les racines reprennent leur activité. Eau et sels minéraux montent dans le cep et s’écoulent par les plaies de la taille. Ce sont les pleurs de la vigne.

Posté par GhislaineD à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mars 2013

les réparations du palissage

 

mains et fil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vérification et l'entretien du palissage se fait après le sarmentage qui a dégagé des fils tous les sarments inutiles, et avant l'attachage sur le fil porteur. Un premier passage est d’abord effectué tous les deux rangs. La solidité de chaque piquet est contrôlée. Pour vérifier on secoue leur tête. Qu’il soit déjà cassé ou qu’il cède à la pression, il faut déclouer le piquet à remplacer pour le caler de biais en travers du rang, il est ainsi repéré de loin par l'ouvrier lors du second passage.

 réparations

 

matériel pour réparer (fil, clous, marteau et pince) et piquets usés

 

Les fils rompus sont raboutés. Si la réparation n’est pas trop loin du bout de rang et qu’il y a de la marge (si le fil est enroulé plusieurs fois autour du piquet d'embout) le fil est détaché de ce piquet pour récupérer un peu de longueur, on répare et on rattache. Sans quoi on rapièce avec une petite longueur de fil. Il existe aujourd’hui des petites pièces métalliques, les “gripples”, qui permettent une réparationrapide, il sont aussi utilisés en bout de rang pour retendre les fils. Les crampillons et clous manquants sur les piquets sont remplacés. L’arrimage du piquet de tête est à vérifier également. Quoique très solide, quand il est accroché par le tracteur, soit le fil rompt, soit l’amarre est arrachée du sol.

raponce

raponce

 

Au second passage il faut replanter à la masse les nouveaux piquets. La pointe de l’ancien piquet restée fichée en terre est tant que possible retirée avant, on aura moins à forcer. La partie enterrée est égale à environ un tiers de la partie visible. Les fils trop usés et cassants au pliage seront totalement remplacés avec l’aide d’un dérouleur sur lequel est posé une bobine de fil de 25 kilos. Enfin tous les fils de baguette sont retendus fermement en vue de l’attachage.

On a besoin pour réparer les fils d’une pince et de quelques mètres de fils enroulés sur l’épaule pour les raccords ; de clous et de crampillons avec une tenaille et un marteau pour regarnir les piquets ; d’une masse pour replanter les piquets neufs. Les femmes sont exemptées du maniement de la masse. Des gars costauds plantent les piquets neufs. La tâche n’en est pas moins exténuante, particulièrement sur un sol caillouteux.

 

clous-gripple

clous, crampillons et gripple

Posté par GhislaineD à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2012

l'épandage d'engrais

A la fin de l'hiver les vignerons épandent l'engrais. Il apporte de la potasse, de l'azote et de l'acide phosphorique à la vigne. L'engrais bio se compose de végétaux broyés, de fumier de cheval et d'agro-alimentaire végétal.

 

tracteur engrais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le tracteur transportant l’engrais de vigne en vigne attend sur le contour son collègue qui l’épand dans les parcelles.

Profitant des beaux jours qui reviennent et rendent la terre plus facile à travailler, les tractoristes passent dans les rangs pour aérer le sol, enfouir l’engrais et se débarrasser des mauvaises herbes.

Posté par GhislaineD à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :