06 avril 2014

avril l'entre-deux

L'attachage est terminé. Il va falloir baisser à terre les fils accoleurs et les retendre, sans faire voler les jeunes pousses qui cassent au moindre contact. On patiente jusqu'avant l'ébourgeonnage, pour éviter que les tracteurs qui travaillent le sol ne les accrochent.

En attendant, entre les travaux d'hiver et les travaux en vert, le tâcheron se repose et engrange des forces pour les très longues semaines qui l'attendent et où il sera mené à la baguette par un temps qu'il espère clément. Ce temps qui accélère ou ralentit la croissance des pampres, rend son travail plus confortable ou lui pourrit la vie, voire saccage ses rangs à coup de grêlons. Ébourgeonnages, relevages, accolages et rognages se succéderont alors sans temps morts jusqu'en juillet, laissant l'ouvrier plus meurtri et épuisé au fur et à mesure qu'il vieillit, et soulagé d'y être arrivé encore cette fois.

coccinelle

 

coccinelle sur cep

Posté par GhislaineD à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2013

la baisse des fils

Un passage rapide dans les rangs pour déposer à terre les fils mobiles (appelés aussi fils releveurs ou accoleurs) avant le début des travaux en vert.

 

filsdessin d'Emmanuel Dodet

 

Au même moment (stades C et D de Baggiolini) certains vignerons mettent en place dans les rangs des capsules de confusion sexuelle. Lutte bio contre les vers de la grappe, elles émettent des phéromones femelles pour perturber la fécondation du papillon.

 

Posté par GhislaineD à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2012

le gel de printemps

avril

 

Au démarrage de la croissance les viticulteurs redoutent plus que tout le gel de printemps. En avril et début mai, les nuits sans nuages sont propices aux chutes brutales de températures. Les dégâts peuvent être considérables sur les jeunes pousses.

Posté par GhislaineD à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

le débourrement

printemps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

forthisia et cerisier en fleur devant les vignes en débourrement

La reprise de l’activité de la vigne dépend du climat, de la localisation de la vigne (sol, microclimat et latitude), de son âge et de sa vigueur.

Après les pleurs qui en sont les premiers signes vient le débourrement : les bourgeons se sont gonflés et allongés sous les écailles qui ont fini par s’écarter pour laisser entrevoir la protection cotonneuse recouvrant la pousse. À l’étape suivante une petite pointe verte apparaît. Les feuilles sortent. D’abord rassemblées sur ellesmême elles se déploient, une, deux, trois,quatre, c’est parti !

La croissance est d’abord lente en mars, avril et mai. S'ensuit une période de croissance rapide de mai à juillet puis de nouveau une phase de croissance lente en juillet et août.

lamier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Lamier rouge (ou Ortie rouge Lamium purpureum) tapisse les sols par endroits depuis la mi-mars, colorant de mauve les vignes au printemps. Enfants, pour passer le temps, nous en retirions les fleurs pour grignoter le petit bout blanc qui est très sucré. La Muscari à grappes est aussi très courante dans les vignes en cette saison.

 

Posté par GhislaineD à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,