03 juillet 2014

juillet

le rognage manuel après accolage est terminé, ouf. Les vignes de Nuits Saint Georges n'ont pas été les plus atteintes par les grêlons, même s'il en est tombé des plus gros que des noix. On souffle un peu avant de repasser encore une fois dans les rangs pour éliminer les américains et gourmands qui auront repoussés

petite expo d'illustrations en juillet à l'office du tourisme de Nuits (tirages jet d'encre sur papier Fine Art Aquarelle 240 gr, édition limitée à 50 exemplaires) :

expo

Posté par GhislaineD à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2013

le rognage

pampre

 

Un pampre qu'on laisse pousser atteint facilement 3 à 4 mètres.

 

rognage

 

rognage manuel à la cisaille

 

Le rognage est la coupe de l'extrémité des rameaux. Son rôle est de limiter la croissance de la végétation pour favoriser le développement des grappes plutôt que du feuillage, pour aérer la vigne, maîtriser la morphologie des rangs et permettre le passage dans les rangs des machines qui, sans rognage, deviendrait rapidement impossible.

 

rogneuse

écimage mécanique, seul le dessus des rangs sont rognés, 3 par 3 

 

Trois passages au moins sont nécessaires. Le premier, effectué tout de suite après l’accolage, voire après le second relevage si la vigne est suffisamment poussée, se contente d'écimer le dessus du rang. Le feuillage nécessaire à la photosynthèse sera préservé avec une coupe à 15 cm au dessus du fil du haut. Les entre-coeurs se développant, les passages suivants taillent trois faces, en U renversé. Si les rognages peuvent se faire manuellement avec une cisaille, surtout le premier, le plus souvent c’est le tracteur qui s’en charge.

 

avant-rognage

entre deux rognages

 

 

 

Posté par GhislaineD à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 août 2012

À cette période de l’année, l’ennemi du tâcheron est la chaleur. Heureusement, la hâte du mois précédent est passée et il dispose de plus de temps ; si les températures grimpent trop, il évite la canicule de l'après-midi en n'allant aux vignes que le matin, en débutant sa journée au lever du soleil, à la fraîche.

Mais après des semaines de labeur considérable l'ouvrier est fatigué, il en a assez et ne pense plus qu'aux vacances.

 

marre

 

 

 

 

 

dessin d'Emmanuel Dodet

Posté par GhislaineD à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

les vendanges vertes

VVertes

 

 

Les vendanges vertes, ou éclaircissage, consistent à ôter les raisins “en trop”. L'objectif est de limiter le rendement pour améliorer la qualité : la photosynthèse de la vigne profite à un nombre de grappes moindre qui seront mieux alimentées, plus sucrées et mûres plus précocement.

Dans la mesure du possible on choisit de laisser des grappes bien réparties sur les ceps, éliminant de préférence les plus hauts placées, celles qui s’entassent les unes sur les autres ainsi que les “épaules”. Il faut dégager aussi les fruits pris dans les fils, tout corps étranger pris dans les baies, même le pétiole d'une feuille, étant une source de pourriture. “un grain de raisin gâté fait pourrir la grappe”.

 

épaule

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La quantité à enlever varie selon les années. Généralement, sept à huit grappes sont laissées sur chaque cep. Si les maladies ou une météo défavorable menacent la récolte il vaudra mieux avoir la main plus légère. Cette opération doit être menée lorsque les raisins sont suffisamment gros mais encore verts, après la nouaison (les baies se touchent) mais avant la véraison (elles se colorent), vers la fin de juillet. Les raisins coupés sont laissés sur place et nourrissent le sol. Dans le cas de vendanges vertes plus tardives, il vaut mieux ramasser les grappes. Des fruits déjà sucrés en décomposition attireraient les insectes et favoriseraient l'émergence de maladies.

vendanges vertes

 

 

Simultanément, un petit effeuillage est pratiqué sur la face nord du rang, la surface la moins exposée au soleil. Enlever quelques feuilles au niveau des raisins les aère et limite le risque de pourriture. Mieux exposés, Ils mûrissent mieux. Les traitements sont aussi plus efficaces et le travail des vendangeurs en sera facilité. Il ne s'agit cependant pas d'en enlever trop, qui dit feuilles dit protection contre l’échaudage et surtout photosynthèse : sans feuilles pas de raisins.

 

mains

 

Posté par GhislaineD à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

le piochage

piochon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

piochon

 

 

 

Les "mauvaises herbes", comme la vigne, tirent leur subsistance du sol et la concurrencent, le vigneron doit s'en débarrasser. Celui qui choisi de se passer de désherbants chimiques peut être fier de lui, mais il ne se facilite pas la tâche, nettoyer le sol lui demandera plus de temps et d'efforts.

 

Avec le tracteur, Interceps (ils permettent de travailler le sol sous les rangs), labourages et griffages se succèdent et se répètent pendant les travaux en vert. À la main, le piochage élimine les herbes envahissantes autour des jeunes plants fragiles et celles que les passages mécaniques auront manqué, on en profite aussi pour ôter les américains qui repoussent régulièrement sur certains ceps. La tache est exténuante, particulièrement sous le soleil d’été. Les mains ont des ampoules, les bras et les abdominaux tirent la sonnette d'alarme en se faisant douloureux. Si le sol n’est pas trop sec, les chardons, les amarantes et les carottes sauvages sont facilement arrachés à la main (gantée de "rosiers" épais), l'ouvrier s’épargnera ainsi pas mal de sueur.

 

griffes

 

Une vigne trop “propre” n’est pas forcément bon signe. Les produits chimiques sont très efficaces mais ils polluent l'eau, appauvrissent le sol et l'érodent. Le travail mécanique du sol qui avait beaucoup diminué avec l'émergence des désherbants tend aujourd'hui à reprendre sa place.

 

juillet

Posté par GhislaineD à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

tracteurs

 

De leur coté les tracteurs, tels de gros insectes fouissant, pulvérisant ou cisaillant, sillonnent inlassablement les parcelles, pour les entretenir et limiter les maladies.

Posté par GhislaineD à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :