Nuitonne tâcheronne et illustratrice, autodidacte pour les deux, Ghislaine Dodet est la fille d’un ouvrier vigneron et d’une mère qui a élevé leurs douze enfants.

Tout en dessinant sans relâche elle a étudié la couture, fait les marchés dans un bazar, avant de devenir tâcheronne comme son père. Vu du milieu ouvrier, ce n'était pas rien de ne pas avoir de patron sur le dos (le tâcheron travaille seul les vignes qui lui sont assignées), de gérer son temps comme bon lui semble et de changer de besogne régulièrement. Et surtout, pour peu que l'on s'y prenne bien, on dispose de temps pour faire autre chose, en l'occurence crayonner.

Après une formation en infographie, elle s'évade avec bonheur une dizaine d’année dans le graphisme et l’illustration, pour l'enseignement agricole d'abord, puis pour l'imprimerie, les agences de communication et l'édition.

Elle reprend ensuite des vignes en tâche pour faire bouillir la marmite, avec l'envie de montrer ce métier qui change au fil des saisons. L'infographie lui a donné accès à la couleur, les années passées à dessiner des plantes et leurs maladies pour les cédéroms des éditions Éducagri lui ont appris la didactique visuelle, et internet permet de ne pas garder tout ça pour soi toute seule...

 

ruines