blason

 

 

 

 

 

 

Ses armoiries : d'azur à trois bandes d'or et un chef de gueule soutenu d'argent et chargé de trois quintefeuilles d'or.

Nuits, chef-lieu de canton Côte d’Orien en région de Bourgogne, est située entre coteaux à l’ouest et plaine à l’est, elle abrite aujourd’hui un peu plus de 5600 nuitons et nuitonnes sur 2050 hectares. Les grottes des trous-legers sont habitées à la préhistoire, le site des Bolards à la période gallo-romaine. Nui, possession des seigneurs de Vergy donnée en dot au duc de Bourgogne, est affranchie en 1212. Plus près de nous Nuits deviendra Nuits-Saint-Georges en 1892, du nom d'un de ses plus prestigieux cru.

Nuits Saint Georges

Au coeur de Nuits, l'église Saint Denis date du 19ème siècle. À l'horizon, la plaine de la Saône.

Nuits-Saint-Georges produit surtout du vin rouge. Corsé, robuste, puissant, élégant, intense, parfumé... les qualificatifs élogieux ne manquent pas et sont à la hauteur de sa renommée mondiale.

Laissons la parole aux experts : Sous une robe pourpre crépusculaire, intense et tirant parfois sur le mauve, le rouge évoque souvent la rose et la réglisse. Arômes de jeunesse : cerise, fraise, cassis. De maturité : cuir, truffe, fourrure, gibier. Des notes de fruits macérés (pruneau) complètent le bouquet. Vigoureux et corsé, il a du corps et de la mâche, sur une structure équilibrée et charpentée. Long en bouche, il s’apprécie pleinement après quelques années de garde : la maturité l’arrondit de façon sensuelle et racée. On attend généralement entre 5 à 10 ans pour le déguster. Servi entre 15 et 17°C, il ira bien avec un magret de canard, un boeuf braisé ou en sauce, des cailles aux raisins, de l'Époisses... Les rares blancs présentent une robe or soutenu. Un vin ferme et volontiers capiteux, au bouquet brioché, miellé parfois sur fond de fleurs blanches.

Informations du Syndicat viticole de l’appellation Nuits-Saint-Georges.

bouteille