31 500 hectares de vignes en Bourgogne, dont 99 % destinées à produire des vins d' Appellation d'Origine Protégée

3770 exploitations spécialisées en viticulture

La superficie moyenne des exploitations est de 7,6 hectares (les exploitations individuelles diminuent, en 10 ans, près d'une sur deux a cessé son activité)

11 300 unités de travail annuel (l'équivalent du temps de travail d'une personne à temps complet pendant un an) en croissance de 2 % depuis 2000 (due entre autres à l'agriculture biologique, plus exigeante en main d'oeuvre)

5 300 salariés permanents, les saisonniers assurant 19 % du travail

26 % de femmes parmi les exploitants

Une transmission familiale de l'exploitation dans 90 % des cas

Des vendanges mécaniques dans plus de la moitié des surfaces : quasi généralisées en Nièvre et dans l' Yonne (85 %), mais très minoritaires en Côte d'Or (21 %)

1 535 849 hectolitres produits en 2010, soit 1 054 231 hectolitres de vin blanc et 481 618 de rouge ou rosé en Bourgogne (149 702 hl de blanc et 229 292 hl de rouge pour la Côte d'Or)

55 % de la vente de la production se fait en bouteille plutôt qu'en vrac, la moitié des viticulteurs pratiquent la vente directe

47,3 % de cépage chardonnay (blanc), 32,8 % de pinot noir. (gamay, aligoté, sauvignon blanc et autres pour le reste). La Côte d'Or est quant à elle plantée pour 22,6 % en chardonnay et 67,6 % en pinot noir

 

sources : recensement agricole 2010 - Agreste Bourgogne

http://draaf.bourgogne.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Vitia4_cle45ba46-1.pdf
http://draaf.bourgogne.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/memento_bourgogneweb_cle03f35e.pdf

 

domaine

Vue sur un domaine viticole (Domaine Henri Gouges en Côte de Nuits) avec sa cuverie, sa salle d’embouteillage et d’étiquetage, son hangar pour les tracteurs... Le plus important ne se voit pas : sous les bâtiments, les caves obscures abritent tonneaux et bouteilles où les vins vieillissent en paix.