EPIs

Les Équipements de Protection Individuels pour les vignes : ciré, bottes et gants. Les tractoristes utilisent des protection contre les produits phytosanitaires et le bruit des engins.

 

Avec de bonnes protections contre les intempéries, le tâcheron ménage sa santé et garde le moral : des pieds et des mains douloureusement mordues par le gel d'hiver et les heures de travail deviennent interminables. Un dos mal couvert, glacé et crispé par une forte bise, ça use vite. Des coups de soleil imprudemment attrapés durant les longues journées d'été vont contrarier un sommeil réparateur.

Il apprend vite à ses dépends qu’il faut avoir toujours un ciré et des bottes avec soi - même quand il ne pleut pas, une bonne rosée du matin trempe le bonhomme en un quart d’heure - et qu'il vaut mieux écouter la météo pour anticiper les variations de températures dans la journée. Le tout est de se protéger efficacement du froid, de l'humidité, du vent sans être engoncé dans une armure qui gênerait les mouvements.

 

froiddessin d'Emmanuel Dodet

 

Pour éviter d'avoir les pieds gelés par grand froid, le papier journal est un très bon isolant faute de mieux. Ce n’est certes pas la forme la plus pratique à emballer, mais quel soulagement de les avoir douillettement au chaud avec ces "chaussettes russes".