VVertes

 

 

Les vendanges vertes, ou éclaircissage, consistent à ôter les raisins “en trop”. L'objectif est de limiter le rendement pour améliorer la qualité : la photosynthèse de la vigne profite à un nombre de grappes moindre qui seront mieux alimentées, plus sucrées et mûres plus précocement.

Dans la mesure du possible on choisit de laisser des grappes bien réparties sur les ceps, éliminant de préférence les plus hauts placées, celles qui s’entassent les unes sur les autres ainsi que les “épaules”. Il faut dégager aussi les fruits pris dans les fils, tout corps étranger pris dans les baies, même le pétiole d'une feuille, étant une source de pourriture. “un grain de raisin gâté fait pourrir la grappe”.

 

épaule

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La quantité à enlever varie selon les années. Généralement, sept à huit grappes sont laissées sur chaque cep. Si les maladies ou une météo défavorable menacent la récolte il vaudra mieux avoir la main plus légère. Cette opération doit être menée lorsque les raisins sont suffisamment gros mais encore verts, après la nouaison (les baies se touchent) mais avant la véraison (elles se colorent), vers la fin de juillet. Les raisins coupés sont laissés sur place et nourrissent le sol. Dans le cas de vendanges vertes plus tardives, il vaut mieux ramasser les grappes. Des fruits déjà sucrés en décomposition attireraient les insectes et favoriseraient l'émergence de maladies.

vendanges vertes

 

 

Simultanément, un petit effeuillage est pratiqué sur la face nord du rang, la surface la moins exposée au soleil. Enlever quelques feuilles au niveau des raisins les aère et limite le risque de pourriture. Mieux exposés, Ils mûrissent mieux. Les traitements sont aussi plus efficaces et le travail des vendangeurs en sera facilité. Il ne s'agit cependant pas d'en enlever trop, qui dit feuilles dit protection contre l’échaudage et surtout photosynthèse : sans feuilles pas de raisins.

 

mains