Il fait beau il fait chaud. Lever à 4 heures pour être dans les vignes à 5 et quelque, dès qu'il fait jour. On croise en route quelques chats en chasse.

La fraîcheur est délicieuse, pas de France Culture dans les oreilles les deux premières heures pour savourer le calme complet (enfin, sans bruits d'origine humaine plutôt). Déjà à 7 heures on entame le gâteau au chocolat avec le premier café, le casse-croûte de 9 heures est trop loin ; pourtant la matinée paraît bien courte en comparaison d'un après-midi qui fait un quart de moins mais où le soleil rend la tâche si pesante.

sortie-scolaire

pas le temps de finir un dessin le week-end, prendre du repos est la priorité dès qu'on a un peu de temps libre

Sur le chemin entre les Porrets et les Roncières, aux habituels coureurs, marcheurs et promeneurs de chiens s'ajoutent à l'arrivée de l'été les randonneurs lestés de sacs à dos (qui suivent un des chemins de Saint Jacques de Compostelle qui passe par là ?) et les classes de collégiens, guidés par leur prof de sciences qui essaie de garder le contrôle en leur faisant croire que la note de cette sortie comptera comme la première de l'année suivante...