06 avril 2014

avril l'entre-deux

L'attachage est terminé. Il va falloir baisser à terre les fils accoleurs et les retendre, sans faire voler les jeunes pousses qui cassent au moindre contact. On patiente jusqu'avant l'ébourgeonnage, pour éviter que les tracteurs qui travaillent le sol ne les accrochent.

En attendant, entre les travaux d'hiver et les travaux en vert, le tâcheron se repose et engrange des forces pour les très longues semaines qui l'attendent et où il sera mené à la baguette par un temps qu'il espère clément. Ce temps qui accélère ou ralentit la croissance des pampres, rend son travail plus confortable ou lui pourrit la vie, voire saccage ses rangs à coup de grêlons. Ébourgeonnages, relevages, accolages et rognages se succéderont alors sans temps morts jusqu'en juillet, laissant l'ouvrier plus meurtri et épuisé au fur et à mesure qu'il vieillit, et soulagé d'y être arrivé encore cette fois.

coccinelle

 

coccinelle sur cep

Posté par GhislaineD à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 mars 2014

mars

L'hiver trop doux et trop pluvieux a rendu le broyage des sarments problématique, mais avec l'arrivée du soleil les tracteurs peuvent à présent passer dans les rangs pour restituer au sol toute cette matière organique.

La taille se termine et c'est l'attachage des baguettes en taille guyot qui reprend.

Posté par GhislaineD à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

l'attachage

L’attachage est la courbure de la baguette, son enroulement et sa fixation sur le fil le plus bas du palissage. Il permet de réguler la circulation de la sève en atténuant le phénomène d'acrotonie (développement prioritaire des bourgeons terminaux). La végétation sera aussi plus étalée et par conséquent les grappes bien réparties dans le rang.

attachage

La seule contrainte étant de ne pas casser la baguette en la pliant, il faut la manier avec souplesse, la courber doucement, dans le bon sens et à l’opposé du courson pour que les futures pousses s’étalent tout au long du fil. Le lien mis en bout de baguette doit la maintenir fermement.

cep attaché

 

 

 

 

 

 

 

 

Les liens utilisés sont des petits fils d’acier de 15 cm enrobés de papier. Ils sont beaucoup plus confortables d’utilisation que les même fils non enrobés dont on se servait autrefois. Il existe aussi des pinces à lier dont on se sert avec des bobines du même fil. Beaucoup de vignerons les utilisent et les apprécient. Les agrafeuses quant à elles sont plus rapides mais moins efficaces et elles laissent au fil des années une ribambelle d’agrafes métalliques sur le fil d’attachage. C’est un travail rapide, effectué en moins de trois semaines pour trois hectares et demi, mais qu'il faut terminer avant la sortie des bourgeons qui tomberaient au moindre heurt. Les branches sont plus souples et risquent moins de casser quand les pleurs ont commencé ou par temps de pluie.

petits fils

Le sécateur à main est toujours dans la poche pour laisser une plaie nette si la branche casse. Le mal de dos est tenace et lancinant parce qu’on ne se relève pas entre chaque cep, mais heureusement le bout de rang est vite atteint. Et puis le printemps pointe son nez, les premiers rayons de soleil printaniers caressent doucement le dos, alors le moral est bon ! La nature se réveille, pâquerettes, pissenlits, lamiers, coccinelles et araignées déboulent et repeuplent la vigne.

hop hop hop

 

 

 

dessin d'Emmanuel Dodet

Posté par GhislaineD à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

autres types d'attachage

guyot-arcure

                           guyot double en arcure                                       et cep taillé et attaché en Chablis

Posté par GhislaineD à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2014

météorologie

proverbe

 

On positive comme on peut.

 

Posté par GhislaineD à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 décembre 2013

tas de sarment

brassée de sarment

Posté par GhislaineD à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2013

la fabrique de l'histoire

sur France Culture, la Fabrique de l'histoire a été consacrée à l'histoire du vin la semaine du 18 au 21 novembre :

Histoire du vin

http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-vin-14-2013-11-18

http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-vin-24-2013-11-19

Renouveau des ancien cépages

http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-vin-34-2013-11-20

Naissance de la vigne

http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-vin-44-2013-11-21

cave

Posté par GhislaineD à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 octobre 2013

Les chapitres de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin

Les chapitres sont des banquets qui ont lieu au célèbre Chateau du Clos de Vougeot :

" La Confrérie des Chevaliers du Tastevin célèbre la Bourgogne et son vin dans une tradition d'accueil, de chaleur humaine et de générosité, et offre à la France l'une de ses plus belles "tables d'hôtes".

Des milliers de personnalités en provenance du monde entier et de tous les horizons ont participé aux chapitres de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin célébrés au Château du Clos de Vougeot, découvrant sous cette bonne humeur bourguignonne le sens profond de ces cérémonies qui tendent toujours vers le même but : mieux faire connaître la Bourgogne et le Bourgogne sous le signe de la gaieté et de l'optimisme.
A chaque saison de nombreux Chapitres sont célébrés : Chapitre de Printemps, d'Eté, d'Automne... Chapitre de l'Equinoxe, des Roses... Chapitre de la Saint-Vincent, de la Saint-Hubert Ils permettent d'accueillir les personnalités les plus illustres et les Chevaliers du Tastevin attachés à l'âme bourguignonne. "

http://www.tastevin-bourgogne.com/fr/index.php?page=12

http://www.tastevin-bourgogne.com/fr/

chapitre

illustration du menu du Chapitre des sarments et du cinéma le 26 octobre 2013 

 

 

 

 

 

Posté par GhislaineD à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2013

Vendanges 2013, on y est !

En Côte de Nuits, la récolte va commencer.

Des vendanges en octobre, sous la pluie ? cela se fait rare. Il y a 30 ans c'était habituel.

pierre

Posté par GhislaineD à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

les vendanges

blanc

cep de pinot blanc

 

La vigne est prête à être vendangée environ 100 jours après la floraison, soit à la mi-septembre en Bourgogne, quand le raisin est à maturité. Les dates peuvent varier d'une année à l'autre, elles ont aussi avancé d'une manière générale de plusieurs semaines depuis cinquante ans, réchauffement climatique oblige.

La date des vendanges dépend de plusieurs facteurs :

- Le climat,

- L’exposition des vignes, le terroir, le cépage,

- La présence de pourriture risquant de gâter la récolte,

- Le type de vin recherché.

Le vigneron devra s’appuyer sur son expérience pour prendre sa décision et croiser les doigts pour une météo clémente.

Si la récolte peut être mécanique pour les vins de qualité courante, les vendanges à la main suivies d’un tri des grappes au domaine (ou parfois sur les parcelles) sont un gage de qualité.

coupeurs

debout, accroupi, assis... toutes les positions sont testées pour se soulager de l'inévitable mal de dos

 

L’équipe est formée de coupeurs et de porteurs : un coupeur par rang armé d’un sécateur et d’un seau pour récolter le raisin, et un porteur pour cinq cueilleurs environ. Répondant à l'appel plus ou moins tonitruant des premiers “panier !”, les porteurs sont là pour vider les seaux pleins dans des caisses qui seront ensuite chargées sur les tracteurs. Le tassement du raisin est moindre qu'avec des porteurs de hottes vidant dans des bennes. Les coupeurs les plus rapides aident les plus lents. La cueillette est plus simple avec un peu d'expérience : on sait qu’un effeuillage rapide évite de chercher les raisins, on devine sans le voir où la grappe est attachée, et on distingue au premier coup d’oeil le verjus du raisin mûr (le verjus pousse sur les rameaux secondaires et n’est pas prêt à être cueillis, il est généralement placé plus haut que les bonnes grappes).

 

hotte

 

utilisation de la hotte

La matinée est coupée par la pose casse-croûte. Même les citadins prennent vite goût au sandwich de dix heures, voire au(x) gobelet(s) de vin rouge. En une journée, l'équipe récolte l'année de travail d'un tâcheron.

casse-croute

Faire les vendanges est souvent une expérience dont on sort épuisé mais heureux, enrichi par la rencontre de toutes sortes de gens, de nationalité, de classes sociales, de choix de vie différents. Les journées de travail et les repas de midi pris ensemble créent des liens rapidement. Le dos qui fait mal et le rite initiatique qu’est la première coupure au sécateur n’empêchent pas la bonne humeur (du moins chez les viticulteurs qui ne mènent pas leurs équipes à la baguette). La pluie cependant, sur une fatigue de plusieurs journées, peut faire tomber une chape de cafard sur tout le groupe.

portage-caisses

 

 

Les caisses sont sorties des rangs pour être chargées sur le camion

 

Les caisses de raisins fraîchement cueillis sont chargées sur des camions et apportées au domaine où elles sont déversées une par une sur la table de tri. Des mains habiles en retirent les baies pourries, les grappes insuffisamment mûres et quelques feuilles. Ensuite commence la vinification...

triage

table de tri

 

seau 

 

Posté par GhislaineD à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :