17 juillet 2012

la Bourgogne viticole en chiffres

31 500 hectares de vignes en Bourgogne, dont 99 % destinées à produire des vins d' Appellation d'Origine Protégée

3770 exploitations spécialisées en viticulture

La superficie moyenne des exploitations est de 7,6 hectares (les exploitations individuelles diminuent, en 10 ans, près d'une sur deux a cessé son activité)

11 300 unités de travail annuel (l'équivalent du temps de travail d'une personne à temps complet pendant un an) en croissance de 2 % depuis 2000 (due entre autres à l'agriculture biologique, plus exigeante en main d'oeuvre)

5 300 salariés permanents, les saisonniers assurant 19 % du travail

26 % de femmes parmi les exploitants

Une transmission familiale de l'exploitation dans 90 % des cas

Des vendanges mécaniques dans plus de la moitié des surfaces : quasi généralisées en Nièvre et dans l' Yonne (85 %), mais très minoritaires en Côte d'Or (21 %)

1 535 849 hectolitres produits en 2010, soit 1 054 231 hectolitres de vin blanc et 481 618 de rouge ou rosé en Bourgogne (149 702 hl de blanc et 229 292 hl de rouge pour la Côte d'Or)

55 % de la vente de la production se fait en bouteille plutôt qu'en vrac, la moitié des viticulteurs pratiquent la vente directe

47,3 % de cépage chardonnay (blanc), 32,8 % de pinot noir. (gamay, aligoté, sauvignon blanc et autres pour le reste). La Côte d'Or est quant à elle plantée pour 22,6 % en chardonnay et 67,6 % en pinot noir

 

sources : recensement agricole 2010 - Agreste Bourgogne

http://draaf.bourgogne.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Vitia4_cle45ba46-1.pdf
http://draaf.bourgogne.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/memento_bourgogneweb_cle03f35e.pdf

 

domaine

Vue sur un domaine viticole (Domaine Henri Gouges en Côte de Nuits) avec sa cuverie, sa salle d’embouteillage et d’étiquetage, son hangar pour les tracteurs... Le plus important ne se voit pas : sous les bâtiments, les caves obscures abritent tonneaux et bouteilles où les vins vieillissent en paix.

 

 

Posté par GhislaineD à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2012

le ban bourguignon

Quand le bourguignon est content, il fait le ban bourguignon : «La la, la la, lalalaLALÈÈRE... » Quatre mouvements de moulinets avec les mains, deux fois trois claquements de mains, etc... c'est folklorique, ça plaît autant que ça fait grincer de dents.

ban-bourguignon

 

 

 

 

 

 

dessin d'Emmanuel Dodet

Posté par GhislaineD à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juillet 2012

la cabotte

 

cabotte

 

Emblème bourguignon, la cabotte est un petit abri de vigneron en pierre sèche où il remisait autrefois ses outils.

Posté par GhislaineD à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juillet 2012

Nuits Saint Georges

blason

 

 

 

 

 

 

Ses armoiries : d'azur à trois bandes d'or et un chef de gueule soutenu d'argent et chargé de trois quintefeuilles d'or.

Nuits, chef-lieu de canton Côte d’Orien en région de Bourgogne, est située entre coteaux à l’ouest et plaine à l’est, elle abrite aujourd’hui un peu plus de 5600 nuitons et nuitonnes sur 2050 hectares. Les grottes des trous-legers sont habitées à la préhistoire, le site des Bolards à la période gallo-romaine. Nui, possession des seigneurs de Vergy donnée en dot au duc de Bourgogne, est affranchie en 1212. Plus près de nous Nuits deviendra Nuits-Saint-Georges en 1892, du nom d'un de ses plus prestigieux cru.

Nuits Saint Georges

Au coeur de Nuits, l'église Saint Denis date du 19ème siècle. À l'horizon, la plaine de la Saône.

Nuits-Saint-Georges produit surtout du vin rouge. Corsé, robuste, puissant, élégant, intense, parfumé... les qualificatifs élogieux ne manquent pas et sont à la hauteur de sa renommée mondiale.

Laissons la parole aux experts : Sous une robe pourpre crépusculaire, intense et tirant parfois sur le mauve, le rouge évoque souvent la rose et la réglisse. Arômes de jeunesse : cerise, fraise, cassis. De maturité : cuir, truffe, fourrure, gibier. Des notes de fruits macérés (pruneau) complètent le bouquet. Vigoureux et corsé, il a du corps et de la mâche, sur une structure équilibrée et charpentée. Long en bouche, il s’apprécie pleinement après quelques années de garde : la maturité l’arrondit de façon sensuelle et racée. On attend généralement entre 5 à 10 ans pour le déguster. Servi entre 15 et 17°C, il ira bien avec un magret de canard, un boeuf braisé ou en sauce, des cailles aux raisins, de l'Époisses... Les rares blancs présentent une robe or soutenu. Un vin ferme et volontiers capiteux, au bouquet brioché, miellé parfois sur fond de fleurs blanches.

Informations du Syndicat viticole de l’appellation Nuits-Saint-Georges.

bouteille

 

Posté par GhislaineD à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juillet 2012

cartes de la Côte de Nuits


cote de Nuits

Côte et Hautes Côtes de Nuits

L'appellation d'origine contrôlée (AOC) Nuits-Saint-Georges est située sur Nuits et Premeaux Prissey. Elle comporte 41 premier crus aux noms sympathiques qui fleurent bon le terroir :

Coté Premaux Prissey au sud de Nuits : En la Perrière Noblot, les Perrières, les Hauts Pruliers, Château Gris, Les Crots, Rue de Chaux, les Procès, les Pruliers, la Roncière, les Saint-Georges, les Cailles, les Porrets-Saint-Georges, le Clos des Porrets Saint-Georges, les Vallerots, les Poulettes, les Chaboeufs, les Vaucrains, les Chaînes Carteaux, les Terres Blanches et le Clos Saint-Marc.

Sur la commune de Premaux Prissey : le Clos de la Maréchale, le Clos le l'Arlot, le Clos des Corvées, le Clos des Corvées les Pagets, les Didiers, le Clos des Forêts Saint-Georges, aux Perdrix, le Clos des Grandes Vignes, les Argillières et le Clos des Argillières.

Coté Vosne Romanée au nord : Les Argillas, les Thorey, les Champs Perdrix, les Bousselots, les Chaignots, les Vignerondes, les Murgers, la Richemone, les Damodes, les Boudots et les Cras.

crus Nuits

 

Posté par GhislaineD à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juillet 2012

Les pierres de Nuits Saint Georges

beffroi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le beffroi, symbole de Nuits, date du quinzième siècle.

 

Saint Symphorien

L’église Saint Symphorien. Cette superbe et imposante église romane du XIIIe siècle abrite entre autre un carillon manuel de 37 cloches...

 

Hospices

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les Hospices de Nuits

Chaque année, le troisième week-end de mars, se déroule la vente aux enchères à la bougie (ou vente à la chandelle) des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges. Un cinquantaine de vignerons font aussi déguster à cette occasion leurs appellations "Nuits-Saint-Georges".

 

Hospices de dos

Les Hospices vue de dos, coté Meuzin - détail

 

statuechapelle

À gauche, la statue de Paul Cabet, ébauche de sa sculpture de Dijon (dite statue de la Résistance), semble veiller sur Nuits Saint Georges. À droite, la petite chapelle de la Serrée à flanc de coteau.

En juillet 1971, la Mission Apollo XV déposa sur la lune une étiquette de la cuvée « Terre-Lune » de 1959, en hommage à Jules Verne (les héros du "Voyage autour de la lune" de Jules Verne débouchent une bouteille de nuits dans leur vaisseau spatial) et à Félix Tisserand, natif de Nuits. Le plus grand cratère lunaire porte ainsi le nom de «Saint-Georges». En dehors de ses vins, Nuits est réputée pour son cassis noir de Bourgogne, et son crémant, le site gallo-romain des « Bolards », les carrières...

 

cassis

 

 

 

 

 

 

Posté par GhislaineD à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juillet 2012

le Meuzin et la Petite Geume

Le meuzin est la rivière qui traverse nuits Saint Georges, la Petite Geume est un joli petit chemin ombragé longeant le Meuzin d'un coté et le bois de Charmois de l'autre, allant de Nuits à Meuilley, et où il fait bon se promener les soirs d'été.

Petite Geume

en été

 

Meuzin en hiver

en hiver

 

Posté par GhislaineD à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2012

morphologie de la vigne

vrilles

restes de vrilles de vigne sur un fil de palissage en hiver

La vigne est une plante pérenne dicotylédone de type liane vitis vinifera. L'écorce est squameuse, les rameaux filiformes et flexibles portent des feuilles alternées au limbe découpé.

schéma-cep

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

schemas

 

Depuis les ravages du phylloxéra qui détruisit la quasi totalité du vignoble, le cep de vigne est composé d’un greffon (partie visible du cep) et d’un porte-greffe américain (les racines) américain résistant à la maladie. les rameaux poussant sur le porte-greffe, ou "américains", sont stériles.

greffe

 

 

 

 

greffe en omega

Posté par GhislaineD à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2012

les stades repères du développement

les stades phénologiques repères du développement selon le code Baggiolini (Il existe aussi le code Eichhorn et Lorenz, un peu plus détaillé)

Chateauneuf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cep en gobelet de Châteauneuf du pape sur son sol typique de galets roulés, au stade F de Baggiolini

stade A : Bourgeon d’hiver en dormance. L’oeil est recouvert de deux écailles brunes

stade B : Bourgeon dans le coton. Il gonfle, les écailles s’écartent pour laisser passer la protection cotonneuse

stade C : L’extrémité verte des premières feuilles est visible

stade D : Les feuilles sont sorties, encore repliées sur elles-même

stade E : Les feuilles s’étalent

stade F : Grappes visibles. Les inflorescences sont visibles, 4 à 6 feuilles sont à présent étalées

stade G : Grappes séparées. Les inflorescences grandissent

stade H : Boutons floraux séparés

stade I : Floraison. On parle de pleine floraison quand plus de 50% des fleurs sont ouvertes

stade J : Nouaison. Après la fleur, les ovaires commencent à grossir

stade K : Les grappes s’alourdissent et pendent, les baies sont à 50% de leur taille finale, de la taille d’un petit pois

stade L : Fermeture de la grappe. Les baies se touchent

stade M : Véraison. La grappe se colore

stade N : Maturité. Le raisin est mûr, son développement est maximal.

stades

 

Posté par GhislaineD à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2012

les cépages

Pinot noir et chardonnay se partagent la gloire en Bourgogne.

Les grands rouges viennent du pinot noir de Bourgogne, cépage au jus incolore délicat, sensible et exigeant. Craignant la chaleur, il est parfaitement adapté à la Bourgogne à qui il donne ses grappes bleutées. Le chardonnay est le cépage fin et élégant des plus prestigieux vins blancs. Ce raisin jaune d'or est précoce, moins compact que le pinot.

Il existe d'autres cépages : l'alligoté est un cépage blanc de bon rendement donnant le Bourgogne aligoté et entrant dans la composition du crémant de Bourgogne. Le gamay noir à jus blanc, cépage du Beaujolais, donne le rouge du Mâconnais et compose au deux tiers le Bourgogne passetoutgrain.

 

pinot noir

 

 

 

grappe de pinot noir

Posté par GhislaineD à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :