15 juin 2014

juin

Il fait beau il fait chaud. Lever à 4 heures pour être dans les vignes à 5 et quelque, dès qu'il fait jour. On croise en route quelques chats en chasse.

La fraîcheur est délicieuse, pas de France Culture dans les oreilles les deux premières heures pour savourer le calme complet (enfin, sans bruits d'origine humaine plutôt). Déjà à 7 heures on entame le gâteau au chocolat avec le premier café, le casse-croûte de 9 heures est trop loin ; pourtant la matinée paraît bien courte en comparaison d'un après-midi qui fait un quart de moins mais où le soleil rend la tâche si pesante.

sortie-scolaire

pas le temps de finir un dessin le week-end, prendre du repos est la priorité dès qu'on a un peu de temps libre

Sur le chemin entre les Porrets et les Roncières, aux habituels coureurs, marcheurs et promeneurs de chiens s'ajoutent à l'arrivée de l'été les randonneurs lestés de sacs à dos (qui suivent un des chemins de Saint Jacques de Compostelle qui passe par là ?) et les classes de collégiens, guidés par leur prof de sciences qui essaie de garder le contrôle en leur faisant croire que la note de cette sortie comptera comme la première de l'année suivante...

 

Posté par GhislaineD à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juin 2013

l'accolage

Juillet arrive et, avec quelques semaines de retard sur les années précédentes, il est temps d'accoler

accolage

 

L’accolage consiste à “ranger” les rangs qui viennent d'être relevés, à savoir :

- Repasser entre les deux fils accoleurs les pampres ayant échappé au relevage.

- Relever au besoin encore une fois les fils releveurs dans les zones qui ont eu un retard de croissance.

- Décroiser, aérer, séparer les branches pour éviter les entassements de végétation.

- Lier ou entrelacer les branches encore trop courtes pour être prises dans les fils pour leur éviter de casser ou d'être prises au rognage.

- lier au fil d’attachage ou à leurs jalons les plus jeunes plants.

- Caler les branches sur le fil du haut pour qu’elles se maintiennent bien droites .

- Écimer les plus grandes qui risquent de se coucher avant le premier rognage et de continuer de pousser sans limites

 

muret

derrière un muret recouvert d'orpin blanc, les rangs sont relevés et prêts à être accolés

 

L'accolage prend deux à trois semaines. Certes les journées sont encore surchargées - plus de cinquante heures hebdomadaire souvent - mais après le relevage tout se tient, le risque d’anarchie est passé, le tâcheron peut recommencer de respirer. Sa posture est à peu près droite (pour les petits gabarits), le coup de bourre tire à sa fin et bientôt il pourra ralentir le rythme.

 

bras

le premier écimage peut être fait entre le relevage et l'accolage, si la vigne est déjà haute

Posté par GhislaineD à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2013

les travaux en vert

Les travaux ou opérations en vert sont les tâches effectuées pendant la période de végétation. Ils débutent au mois de mai avec l’ébourgeonnage et se terminent fin juillet (pour le tâcheron) avec les vendanges vertes. Au contraire des travaux d’hiver, l'énergie dépensée est moindre mais les journées beaucoup plus longues.

Le relevage et l’accolage, en phase de croissance rapide, doivent se faire très rapidement. Les rameaux grandissent de dix à quinze centimètres par jour, il sagit de suivre le rythme. Une intervention trop tardive augmenterait considérablement le travail, occasionnerait des dégâts et pourrait gêner le passage des tracteurs qui doivent traiter dans les temps. Dès l’ébourgeonnage des saisonniers viennent la plupart du temps grossir les équipes permanentes dans les domaines.

saisonniers

saisonniers au relevage

Le tâcheron travaillant seul (femme et enfants lui prêtaient autrefois main forte durant cette période quand on était moins regardant sur la législation), il arrive aux aurores pour profiter du frais pour dix à douze heures de labeur, le samedi souvent aussi, voire dimanche s’il le faut. Se protéger de la chaleur et du soleil tout au long de la journée (où le dos fini par bronzer même à travers la chemise) est essentiel, pas question d'oublier le couvre-chef et les bouteilles d’eau au bout du rang.

 

canicule

 

 

 

 

dessin d'Emmanuel Dodet

 

 

 

 

Mais pour cette année 2013, le tâcheron à ressorti du placard une polaire pour l'ébourgeonnage, sous le ciré. La vigne ne pousse guère, au moins il aura tout le temps de terminer sa tâche avant le relevage.

Posté par GhislaineD à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,