02 mars 2013

les réparations du palissage

 

mains et fil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vérification et l'entretien du palissage se fait après le sarmentage qui a dégagé des fils tous les sarments inutiles, et avant l'attachage sur le fil porteur. Un premier passage est d’abord effectué tous les deux rangs. La solidité de chaque piquet est contrôlée. Pour vérifier on secoue leur tête. Qu’il soit déjà cassé ou qu’il cède à la pression, il faut déclouer le piquet à remplacer pour le caler de biais en travers du rang, il est ainsi repéré de loin par l'ouvrier lors du second passage.

 réparations

 

matériel pour réparer (fil, clous, marteau et pince) et piquets usés

 

Les fils rompus sont raboutés. Si la réparation n’est pas trop loin du bout de rang et qu’il y a de la marge (si le fil est enroulé plusieurs fois autour du piquet d'embout) le fil est détaché de ce piquet pour récupérer un peu de longueur, on répare et on rattache. Sans quoi on rapièce avec une petite longueur de fil. Il existe aujourd’hui des petites pièces métalliques, les “gripples”, qui permettent une réparationrapide, il sont aussi utilisés en bout de rang pour retendre les fils. Les crampillons et clous manquants sur les piquets sont remplacés. L’arrimage du piquet de tête est à vérifier également. Quoique très solide, quand il est accroché par le tracteur, soit le fil rompt, soit l’amarre est arrachée du sol.

raponce

raponce

 

Au second passage il faut replanter à la masse les nouveaux piquets. La pointe de l’ancien piquet restée fichée en terre est tant que possible retirée avant, on aura moins à forcer. La partie enterrée est égale à environ un tiers de la partie visible. Les fils trop usés et cassants au pliage seront totalement remplacés avec l’aide d’un dérouleur sur lequel est posé une bobine de fil de 25 kilos. Enfin tous les fils de baguette sont retendus fermement en vue de l’attachage.

On a besoin pour réparer les fils d’une pince et de quelques mètres de fils enroulés sur l’épaule pour les raccords ; de clous et de crampillons avec une tenaille et un marteau pour regarnir les piquets ; d’une masse pour replanter les piquets neufs. Les femmes sont exemptées du maniement de la masse. Des gars costauds plantent les piquets neufs. La tâche n’en est pas moins exténuante, particulièrement sur un sol caillouteux.

 

clous-gripple

clous, crampillons et gripple

Posté par GhislaineD à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :